Perù !

Entre nature et culture ...

On connait TOUS le Pérou, c’est un pays qui dans beaucoup de tête (en tout cas dans mon cerveau) rime avec une nature exceptionnelle mais aussi une nourriture typique, du maïs, du cacao, des monuments, les incas, les mayas bref beaucoup de choses vont avec ce pays ! Bon vous le savez à présent mais m’a venue au Pérou n’est pas pour des vacances alors je ne vais pas avoir l’occasion de faire un tour exhaustif de ce pays mais tout de même quelle aventure !

19 janvier 2018, Nantes c’est le départ, je fais une escale à Madrid et j’arrive le Matin à Lima puis repart l’heure après pour Tarapoto, ville au pied de la cordillère des Andes dans le Nord-Ouest, à mi-chemin entre la capitale et Iquitos. C’est partie pour 5 mois au Pérou, je suis ici pour mon stage de Master, je vais travailler principalement sur l’étude des papillons et plus précisément du genre Heliconius. C’est un papillon mimétique et aposématique (donc toxique). Ici, à Tarapoto, il y a une multitude de colorations pour une seule et même espèce, nous voulons savoir comment et pourquoi cela s’est produit. Dans les grandes lignes, nous savons que cette diversification de motifs alaires est le résultat de la sélection naturelle, tel que la pression de prédation ou des facteurs écologiques divergents notamment dû aux micros-habitats. Ma question est de savoir si le comportement sexuel joue un rôle dans le maintien et/ou la structure de ces morphes !

Durant ce stage j’ai eu l’occasion de recevoir de nombreux chercheurs et scientifiques du monde entier. Des « collègues » du Smithsonian (ou j’ai fait ma césure l’année dernière) venant du Panama sont venus à Tarapoto pour l’étude d’un Heliconius très rare, malheureusement pour eux, le temps était mauvais, après deux semaines de terrain ils sont reparties les mains vides. J’ai aussi eu la visite d’un ami du CNRS de Guyane qui est venu échantillonner des espèces pour pouvoir retracer la phylogénie sur des espèces d’amphibiens entre le Pérou et la Guyane ! Des amis sont aussi venus me voir pour leur vacance et durant les deux derniers mois une stagiaire de M2 est arrivée pour effectuer un stage aussi sur Héliconius.

Le deuxième axe de ce stage était l’étude des patrons de couleurs mais chez les grenouille cette fois ci, et plus précisément chez Ranitomeya (petite grenouille venimeuse) qui, comme les papillons à un grand nombre de morphes sur une zone géographique restreinte. Nous avons donc eu l’occasion de bouger dans les environs pour aller observer ces amphibiens !

Les premiers mois de stage ont été «cool » malgré beaucoup de terrain pour récupérer des papillons ! Difficile de tout raconter, cependant pour la première fois j’ai filmé l’ensemble de mes aventure à la recherche des papillons en plein milieu de la forêt (c’est ici : Pérou en vidéo) vous serez donc à présent tout ce qui s’est passé !

Le reste du temps, c’est-à-dire le soir, ayant un scooter j’ai eu l’occasion de faire pas mal de sorties terrain, Tarapoto est sur la fin de la cordillère on retrouve donc dès point qui culmine à plus de 1000m de hauteur. La forêt y est très belle sur certain flanc de « montagne ». Les espèces emblématiques rencontrés sont nombreuses tel que Agalychnis hulli, Bothrops taeniatus, Hemyphractus helioi et Atelopus pulcher  … !

Ce fut un stage très intense car les papillons et les chenilles demandent une attention quotidienne (comme des bébés) c’est donc beaucoup de temps passé à la reproduction de ces bébêtes ! Malgré cela ce fut un stage bien sympathique ou j’ai eu l’occasion de rencontrer un paquet de monde des 4 coins du monde et de découvrir un pays riche entre nature et culture. La prochaine fois je passe par le macchu pichu (promis 😛 )

               A très vite pour des nouvelles aventures (sur un nouveau continent….) 😉

Le grand départ !